Le site collectif des parents d'élèves de Paris Collège et lycée Hélène Boucher

Accueil Site FCPE 75

Compte-rendu du 2ème Conseil de la Vie Lycéenne

Février 2012

mercredi 4 avril 2012, par 20 - Hélène Boucher


Etaient présents :

• Les élèves élus, titulaires et suppléants, Pierre–Emmanuel, Timothée, Swan, Léo, Simon, Elliot, Lucile. Zacharie absent excusé.

• M. Minne, proviseur, Mme Thouin, proviseure adjointe, Mme Roblin et M. Pronzatto, CPE, Mme Daniel, intendante.

• Mme Ayoub, Mme Goldblum pour les enseignants. • Mme Audrey Olivetti porteur du projet de la Région : ’’femmes égalités ‘’ et animatrice du projet radio. • Mme Barbier, pour la FCPE, M. Tain pour la Peep : parents d’élèves.

L’ordre du jour : 1) Projet de conférence sur les Printemps arabes 2) Entraide Solidaire 3) Scène ouverte 4) Projet Radio jeunes pour l’égalité 5) Projet hygiène 6) Préparation du CA

1) Projet sur les printemps arabes. Simon fait le point. Le projet mené par Simon, Timothée, Lucile et Pierre Emmanuel avance vite ; a) Une conférence autour des Printemps arabes et de l’intervention en Lybie, est prévue pour début mai avec Benjamin Stora, historien spécialiste du Maghreb et Patrick Haimzadeh, ex-diplomate. Quelques points sont encore à finaliser. • Le financement des rémunérations des intervenants : Un appel au CAVL, qui dispose d’un budget de 12 000 euros libres, sera fait le 7 mars, pour un montant de 500 euros. • Le choix du journaliste modérateur des débats de la conférence : Les élèves ont pensé à Marc Voinchez, animateur sur France Culture. b) Le dossier d’information sur les printemps arabes : Les élèves aimeraient le mettre en ligne sur Lillie quelques semaines avant. c) Films avec le ciné-club : projet d’un petit film de témoignages de résistants syriens qu’un membre du CVL connaît . d) Projet de filmer la conférence pour la mettre en ligne sur Lillie ENT.

M. Minne indique qu’il y a en effet tout intérêt à en garder trace et que le lycée peut prêter 1 caméra numérique si besoin. Mais des micros spécifiques en + seront nécessaires. M. Tain indique qu’il faut faire attention aux différents formats d’enregistrements et penser à un montage éventuel. Il propose son aide si besoin pour trouver l’animateur. Une personne de l’administration pense que les élèves peuvent être eux-mêmes les modérateurs de la conférence. Simon explique qu’ils pensent qu’ils ne peuvent pas “faire le poids face à de telles joutes oratoires “. Mme Olivetti leur objecte que l’expérience s’acquiert en la pratiquant et cela nécessite un travail sur soi par rapport à une situation intimidante. Mme Goldblum pense que c’est intéressant par rapport à leur propre questionnement. Simon répond qu’ils font ça pour apporter le “ savoir “ à tous les lycéens. M. Tain propose un binôme, élève/prof. M. Minne leur dit que ce sont eux qui décident s’ils veulent avoir un modérateur professionnel. Mais surtout, il souligne avec admiration que c’est la 1ère fois qu’il y a un projet culturel “ extérieur “ qui est mené au bout par le “ CVL “ ; « BRAVO » C’est un grand pas en avant et ils ont appris à faire quelque chose. Le CVL sert exactement à ça, pour eux.

2) Entraide Solidaire L’entraide solidaire a été mise en place avec l’aide de Mme Roblin et de Clément, un surveillant. Elle a pour but d’aider des élèves de 2nde à acquérir autonomie et méthodologie dans le travail. Elle a lieu pendant les heures de permanence et est effectué par des élèves de 1ère ou de Tale, volontaires. 45 binômes ont été créés : 1élève de 2nde/ 1 élève de 1ère ou Tale. Donc 90 élèves y participent. Il reste quelques élèves disponibles, prêts à aider. Ce dispositif continuera jusqu’en avril car ensuite les élèves aidants seront occupés pour le bac. Mme Roblin indique que la mise en place pour cette 1ere année a demandé beaucoup de temps aux surveillants et à elle –même mais que l’année prochaine, tout ira plus vite. Il y aura un bilan chiffré et plus d’échanges quantitatifs.

3) Scène Ouverte Projet de concert de groupes et musiciens, du lycée qui se produiraient un mercredi. Organisation prévue sur le même modèle que la Fête du Lycée, avec billets, « service d’ordre ». Mme Roblin et M.Pronsatto attendent un devis ; M. Minne conseille un format plus léger. : avec un petit budget du lycée, ils pourraient avoir une sono. Ce serait mieux de ne pas rendre l’accès payant, peut-être faut il juste prévoir un peu de vente de boissons fraiches. Enfin, il faut faire attention à la date avec les épreuves d’examens ; donc le 9 ou le 16 mai.

4/ Projet Radio, femmes pour l’égalité présenté par Audrey Olivetti qui laisse son mail pour contact. Projet initié par la Région de sensibilisation sur les inégalités entre sexes et l’égalité en général. Mené par un binôme prof/animatrice. Il y a eu en septembre une formation pour les profs. Puis des classes ont eu cette formation : ½ classe de 2nde et la TS2. Cela a donné lieu à
- la création d’une affiche en sérigraphie,
- un atelier d’écriture par une poétesse dans la classe de Mme Ayoub,
- un projet radio : représente une grosse charge de travail pour les élèves. Travail possible en lien avec la Maison des écrivains, le Théâtre de l’Opprimé.

Le projet Web radio arrive à ce moment là, à point nommé. Ex de pistes à développer :
- 1 émission avec intervention d’expert, ex historien spécialiste de l’histoire des femmes.
- radio d’écoute et d’échos ; Mettre en avant la parole des lycéens et non sur les lycéens.
- création sonoredonne un maximum d’autonomie Le sujet est très transversal ; HB sert de base d’expérience à une chercheuse en neuro biologie, sur l’orientation et le côté social de la sexualisation du cerveau (Catherine Vidal ; a écrit un livre sur ce sujet) Pour l’instant, le site internet est en construction, l’atelier du mercredi ne prends pas trop, faute de combattant (combien de temps faudrait-il : au moins 4 h de préparation, sur 4/5 semaines) ; L’animatrice du club UNESCO propose de faire le lien, les professeurs s’ils sont mis au courant, pourraient relayer l’information. LE CVL propose de diffuser l’info concernant la possibilité d’un atelier radio, même si le jour, le lieu et les modalités ne sont pas vraiment encore définis.

5/ Projet hygiène • Il est arrivé à son terme. Lucile s’en fait le rapporteur . Objectif : amélioration de l’hygiène dans l’établissement L’intendante les a aidés ; les commandées ont été livrées, il reste à les installer : papier toilette, savon, serviettes, poubelles. Maintenant la phase est celle de la communication auprès des élèves pour que ce nouveau matériel soit respecté. En effet, ce matériel est basique mais il faut le maintenir en état, ce qui implique, 1) le respect par les usagers ; 2) Le suivi régulier de l’état. M. Minne intervient pour dire le bien qu’il pense de ce projet. Là, ce sont les usagers eux-mêmes qui s’en sont emparés. Il y aura un relevé régulier des « manquements ». Il faut faire passer l’info par Lille, par les parents, par les délégués. Timothée le fera passer à l’assemblée des délégués. Il faut une sensibilisation permanente.

• Dans le même domaine est évoqué un problème soulevé par un professeur : celui de graffitis sur les tables qui est de pire en pire. Le personnel d’entretien pourrait passer avec des élèves dans les classes.

• Autre sujet assez grave : le cannabis M. Minne lance un appel à la vigilance de tous Il en fera part de manière exceptionnelle à l’assemblée générale des délégués. Il y a une banalisation de la consommation de cannabis aux abords de l’établissement. Il fait un rappel de la règle : il doit avant de sanctionner 1) avertir les parents, 2) application d’une sanction interne 3) avertir les services de police. Jusqu’à présent M. Le proviseur en restait aux 1) et 2). Mais les représentants des forces de l’Ordre ont expressément rappelé qu’il fallait appliquer le point 3) et que la consommation de cannabis est un délit. A partir du 10/2, la vigilance sera renforcée et les 3 sanctions appliquées, et ce à cause du phénomène de banalisation. En réponse à une remarque d’un élève concernant la banalisation et le thème de la dépénalisation, M. Minne indique fermement qu’il s’en soucie aussi parce que la puissance du cannabis s’est renforcée (x10) ; selon le CESC, circule maintenant du cannabis OGM enrichi en THG. Les parents délégués lui assurent de concert leur solidarité dans ce combat pour la santé de nos jeunes. 6/ Préparation du CA M. Minne explique quel est le point de compétence du CVL, concernant le 1er point de l’ordre du jour du prochain CA : La préparation de l’année 2012/2013 : les effectifs, la structure pédagogique, et la DHG. Le CVL donne son point de vue sur l’utilisation des heures d’accompagnement personnalisé. M. Minne indique que les élèves n’ont pas eu de document préalable mais qu’au CA du 13/2, il n’y aura pas de vote à ce sujet. Il y aura une évolution jusqu’au CA d’avril. Le CVL est toujours informé des travaux du CA. Il doit, lui, rendre sa copie (proposition de créations, suppressions, transformations) au rectorat avant le 24/2. Il y a une DHG de 1566h. L’ Accompagnement Personnalisé est de 2h/prof pour 24 élevés. Même type que ce qui est en place en 2nde et 1ère. Il faut savoir qu’il y a une réduction générale des moyens mais HB pourra fonctionner sans suppression d’options, de langues au lycée : Grâce au dispositif dit de mutualisation (options ouvertes à des élèves d’autres établissements, groupés à HB ; par ex c’est déjà le cas en hébreu, arts plastiques, musique, italien LV3, Russe LV2, latin, grec), la DHG a été maintenue et même augmentée de 13h. Question de M. Minne : Concernant la mise en œuvre de l’AP, de quelle façon souhaiteriez vous que ça évolue ? Il rappelle le cadre légal de la nouvelle réforme 2h/sem en classe entière 2h /prof. Le schéma hebdomadaire actuel n’est pas figé. Il faut tenir compte des nouveaux horaires de Tale, de la présence 1h en plus des profs de philo dans l’AP (-1h en Tale). Pour l’instant, années de rodage, les pratiques et dispositifs sont divers car les professeurs n’ont pas reçu de formation à ce sujet. Il y a du bon et du moins bon. Il y a des possibilités au rectorat, l’effectif de latin trop important a donné la possibilité d’ouvrir un 3ème groupe, un 2ème en Italien LV3 en 2nde , grâce à la mutualisation. Il veut défendre l’AP, qui pour lui, va dans le sens de l’histoire et non dans le sens de la politique. M.Pronsatto estime que la réforme a une volonté d’amélioration. Les bons côtés sont contrebalancés avec la volonté d’économies. Timothée évoque l’organisation en barrettes par 2 ou 3 classes et 6 profs en parallèle en 2nde ; en 1ère, la mutualisation des profs sur 3 classes n’est pas toujours utilisée. Il y a 6 groupes d’activités et les élèves peuvent en changer. Le 13/2, les élèves du CVL en sauront plus et le vote sur la ventilation des enseignements n’aura lieu qu’au cours du CA d’avril.

La séance est levée.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP | squelette