Le site collectif des parents d'élèves de Paris Elémentaire Godefroy-Cavaignac

Accueil Site FCPE 75



Dans cette école, trois agents ont été nommés spécialement (normalement seulement deux postes et demi) car les sols sont très clairs, toutes les salles ont un sol blanc, les couloirs un sol jaune. C’est très gai mais très salissant.


  En cas d’intempéries, c’est la panique : car il ne suffit pas de balayer, il faut passer la serpillière et sécher.
  
- En cas d’absence de plus de quatre jours d’un agent, comme il n’y a pas de remplacement, c’est aussi la panique. Surtout lorsqu’il n’y a que deux agents le 
mercredi car c’est un jour très chargé : en plus de l’entretien habituel des classes (trois pour chaque agent), du premier étage, des circulations, de la
 cour et des toilettes de la cour à chaque récréation, du roulement qui assure une permanence à la loge, il faut nettoyer les tableaux, les tables et les chaises, l’ascenseur, mais aussi le réfectoire et le centre de loisir. 

Le décapage annuel prévu n’est pas suffisant à Godefroy-Cavaignac : donc à chaque vacance tous les sols sont décapés. Est-ce dû aux produits d’entretien qui ne semblent pas assez efficaces* ou aux propriétés du revêtement plastique (les traces de semelle s’y impriment) ?



  À propos des toilettes de la cour : pendant les journées de gel, le robinet 
d’arrivée d’eau a été fermée car le gel casse les tuyauteries. Les enfants, qui
 apprécient les toilettes de la cour quelque soit la température ambiante, pour leur proximité ("on n’a pas besoin de courir à l’étage, c’est trop loin, trop long"), étaient déçus...
L’entretien des toilettes est un gros poste, d’autant que le papier se trouve très souvent transformé en boulettes collées au plafond !!!

 *L’achat des produits d’entretien est effectué, pour l’ensemble des écoles parisiennes et même plus largement de l’ensemble des services de l’administration municipale, dans le cadre d’un marché centralisé, ce qui sous-entend une réflexion poussée au niveau du cahier des charges et de l’expression des besoins, avec la prise en compte implicite des aspects "hygiène et sécurité" et "environnement". Ainsi, le prochain marché en préparation comprendra-t-il des produits bio. Un pont permanent est en place en place pour la remontée des incidents ou anomalies ne serait-ce qu’à travers les registres "hygiène et sécurité" mis à la disposition des agents dans les écoles. Ensuite, l’efficacité des produits reste inévitablement fonction de situations particulières et il est vrai, à cet égard, que le choix architectural fait pour les sols de l’EE Godefroy Cavaignac, ne facilite pas les choses notamment de par les couleurs claires ainsi retenues. Mais c’est là un autre sujet que celui de la conformité aux normes qui en tout état de cause et en dépit de réglementations toujours en évolution croissante, est garantie ici.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP | squelette